-->

Marché des diplômes sécurisés du mena : ça sent le soufre !

04 janvier 2017 Auteur :  

L’information est parue dans le compte rendu du conseil des ministres du 11 novembre 2016. Le conseil a marqué son accord pour la passation, par la procédure d’entente directe (gré à gré), de deux marchés d’un montant total de plus 123 millions de FCFA, pour l’acquisition d’hologrammes et de diplômes vierges sécurisés pour le compte de l’ex-OCECOS, devenu aujourd’hui Direction des examens et concours (DGEC) du Ministère de l’éducation nationale (MENA).

Le premier marché, pour les diplômes sécurisés, d’un montant de plus de 87 millions de FCFA, est attribué à l’entreprise ALBATROS AFRIQUE SARL. Le second, pour les hologrammes sécurisés, de plus de 35 millions, est attribué à GESMA international. En apparence, tout a été fait dans les règles de l’art. Mais en creusant un peu, on se rend vite compte que derrière les apparences, se cachent des pratiques pas très catholiques… Enquête complète à lire dans notre prochain numéro. Affaire à suivre !

Le Reporter.

Le Reporter

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Votre commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite