-->

Lutte contre la corruption : enfin la Justice veut nettoyer ses écuries

02 avril 2017 Auteur :   Boureima OUEDRAOGO

Depuis le 23 janvier dernier, cette commission est à pied d’œuvre et a lancé un appel à témoins à l’endroit de tous les citoyens ayant des informations sur un certain nombre de dossiers qui ont défrayé la chronique ces dernières années et mettant en cause des magistrats. Ces affaires concernent 8 tribunaux de grande instance (Ouagadougou avec 8 dossiers ; Bobo-Dioulasso, Ouahigouya, Bogandé, Diapaga et Banfora : un dossier par juridiction ; Tenkodogo et Koudougou, 2 dossiers chacune). Elles concernent des dossier s impliquant des faits présumés de corruption de magistrats, de falsification de décision de justice, notamment le scandale de la Cour de cassation relativement à l’annulation du mandat d’arrêt contr eGuillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, pour son implication présumée dans le coup d’Etat de l’ex-RSP, etc.

Il est vrai qu’en la matière, ce ne sont certainement pas les rapports qui manquent. Bien des cas antérieurs avaient fait l’objet d’enquêtes de l’inspection des services judiciaires ou d’autres instances mais dont les rapports moisissent dans les tiroirs sans la moindre suite, pas même des sanctions administratives. En clair, les faits decorruption dans la Justice sont parfois reconnus de tous comme l’attestent les différents rapports des structures de contrôle de l’Etat, du Réseau national de Lutte anti-corruption (REN-LAC), les dénonciations des médias. Ces cas sont assez illustratifs de l’ampleur du phénomène. Mais comme si les chiens aboient et la caravane passe, les juges ripoux ou supposés tels continuent de faire la pluie et le beau temps dans les palais de Justice, narguant parfois l’opinion publique.

Bref, sans présager des résultats des travaux de la commission et des suites qui en seront données, l’on ne peut que saluer et soutenir une telle initiative. Il faut en suite espérer que la Justice va enfin assainir ses rangs des brebis galeuses qui ternissent son image. Maillon faible pour ne pas dire principal goulot d’étranglement de l’Etat de droit, la Justice burkinabè traine une image peu enviable dans l’architecture institutionnelle du Burkina. Les 6 membres de la commissionont le devoir historique de produire un rapport au- dessus de tout soupçon sur les cas qui leur ont été soumis ou dont ils sauront à connaître aucours de leurs travaux. Certains magistrats impliqués dans ces scandales judiciaires sont tentés de se dérober de leurs responsabilités en poursuivant les journaux qui les ont dénoncés devant les tribunaux pour diffamation. Les travaux de la commission constituent une belle opportunité pour faire davantage la lumière sur ce faits gravissimes.

Au regard de l’importance capitale de cette initiative, et pour plus de transparence, le rapport de la commission doit être publié afin que l’opinion publique nationale et internationale sache ce qui s’est réellement passé. Ensuite, il doit parvenir à des sanctions administratives et judiciaires des ca sa vérés et permettre de blanchir ceux qui ont été accusés à tort. C’est pour quoi tous les citoyens concernés par ces cas doivent impérativement répondre à l’appel à témoins de la commission. Chacun doit fournir toutes les informations en sa possession. Il ne s’agit pas de vengeance personnelle mais de contribution à la manifestation de la vérité afin que plus jamais aucun magistrat ou autre acteur de la Justice n’abuse de sa position pour violer les droits des citoyens qu’il est pourtant payé pour protéger.

En tous les cas, la Justice burkinabè doit sortir grandie de cette enquête. La commission n’a d’autre choix que de faire un travail propre, professionnel, impartial avec pour seule boussole la vérité et la réhabilitation de la justice.

Votre commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite