-->

Contrôle de l’action gouvernementale: Bienvenue Bakyono désormais porte-parole des «Facebookeurs» à l’hémicycle

06 décembre 2016 Auteur :   Amélie GUE

Pour ce qui est de l’effectivité des réponses aux q u e s t i o n s , aucune crainte, rassure l’élu que nous avons contacté : «Le gouvernement a obligation de répondre au député dans un délai maximum de 1 mois par écrit si c’est une question dite écrite ou oralement devant les députés». Comment se fera le suivi? «En fonction de la disponibilité des uns et des autres, on pourra mettre un petit comité de suivi. Et même de rédaction pour que les choses soient bien portées ».Le principal critère qui déterminera le choix des questions si l’on s’en tient aux explications du député, c’est l’intérêt et la portée nationale. Quant au principe : «pas de sujet tabou», a-t-il affirmé. Adeptes des réseaux sociaux, à vos questions et interpellations du gouvernement donc via Facebook.

Votre commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite