-->

L'implacable combat !

29 janvier 2018 Auteur :  

Ces dernières années, les Burkinabè ont été au centre de toutes les admirations du monde, du fait d'un certain nombre de combats héroïques qu'ils ont menés avec bravoure, pour l'émancipation de leur patrie. Sont de ces combats, celui mené en octobre 2014 contre le régime décadent et avilissant de Blaise Compaoré et celui de sep­tembre 2015 contre le putsch du Général félon Gilbert Diendéré.

Depuis ces dates his­toriques, chacun s'est mis à rêver. « Plus rien ne sera comme avant », se plaît-on à répé­ter. Cette phrase, devenue presqu'une devise pour les « Hommes intègres », porte en elle toute une forte charge d'espoir et d'attente de changement. Mais au fil du temps, cet espoir se mue en désillusion graduelle, avec pour corollaire immanquable une tension sociale de plus en plus explosive. Dans cette situation, chacun accuse le reste de ses concitoyens. Chacun est convaincu d'avoir joué le bon rôle et d'avoir accompli sa part de devoir. Il n'y a que les autres qui n'ont rien foutu ou qui rament à contre-courant. Personne n'a le réflexe de se remettre un tant soit peu en cause et de mener le combat qui a jusque-là fait défaut. L'implacable combat ; le combat contre soi-même. Qu'on ne s'y méprenne pas. Ce combat-là est vraiment implacable, si tant est que chacun veut vraiment le changement. On ne peut pas continuer d'entretenir jalousement ses défauts mignons et espérer le changement. Chacun veut continuer de tricher dans son petit coin. Nommé à un poste de responsabilité, chacun trouve le moyen de tout détourner à son seul avantage. Chacun veut se taper une villa cossue quand bien même ses moyens légaux ne le lui permettent pas. Et, en même temps, chacun veut le changement. Cela n'est pas possible. Il faut se réveiller. Il n'y a pas que les autres pour faire le changement. Chacun doit changer à son petit niveau et c'est la somme de ces petits changements qui engendrera le grand changement tant attendu de tous. Autrement, tous périront ensem­ble, quelle que soit l'importance des avantages indus que chacun aura réussi à s'oc­troyer.

Y. Ladji Bama

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Votre commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite