-->

Attention au retour du bâton!

15 novembre 2016 Auteur :   Y. Ladji BAMA

Cette rocambolesque affaire est la parfaite illustration de ce qu’au sommet de l’Etat, dans le Burkina postinsurrectionnel, se retrouvent toujours des individus qui ne sont en réalité que de véritables gangsters, de redoutables délinquants sans foi ni loi, qui ne reculent devant rien pour satisfaire leurs appétits gloutons et égoïstes. Comment peut-on comprendre une telle méchanceté de l’âme chez certaines personnes ? Juste pour chauffer leur café, ces individus sont prêts à mettre le feu à tout un pays. Priver un pays aussi pauvre que le Burkina de tant d’argent (plus de 200 milliards) n’est pas si loin d’un crime contre l’humanité.

Dieu seul sait combien d’innocents sont morts dans les hôpitaux, faute de soins appropriés, ou chez eux, faute d’accès même aux soins. Le pire c’est que cette délinquance à col blanc est en train de reprendre des proportions très inquiétantes au sommet de l’Etat. Un coup d’oeil dans le secteur des marchés publics laisse parfois songeur. On se demande parfois d’où certains tirent leur courage pour poser ces actes. Les uns et les autres devraient sans doute revenir sur terre. Il ne sert à rien de faire le gros dos. Car le retour du bâton peut être très douloureux.

Certains risquent de ne pas avoir la chance que Blaise Compaoré et ses sbires ont eue. A bon entendeur…

Votre commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite