Le Reporter

Évaluer cet élément
(0 Votes)
A quand les décrets d’application de la loi ? Au cours de l’année 2011, le Burkina Faso a connu une crise d’une rare gravité qui ébranla le pays tout entier. Toutes les couches sociales exprimèrent leur mécontentement. Face à ce mécontentement général, le PF accepte de recevoir toutes les couches sociales en vue de cerner leurs doléances et d’en apporter des solutions. C’est dans ce contexte que les greffiers ont eu l’opportunité de rencontrer le président du Faso, d’abord lors de sa rencontre avec tous les acteurs de la Justice, puis lors d’un conseil du Conseil supérieur de la magistrature élargi aux greffiers. Au cours de ces rencontres, ils eurent l’occasion d’exposer leurs doléances au président du Faso et particulièrement la question lancinante de leur statut dont les textes dormaient dans les tiroirs depuis la nuit des temps. En effet, la constitution du Burkina dispose à son article 101 que…

Dargo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Situation toujours explosive! Dans notre précédente édition, nous faisions échos d’une situation explosive à Dargo, village situé à une trentaine de kilomètres de Boulsa, dans la province du Namentenga, suite à l’intronisation du chef dudit village, le 3 mai dernier. Selon les informations en provenance de la localité, cette affaire est loin de connaître son dénouement. Depuis lors, les deux camps se regardent en chiens de faïence. Les scènes de défiances, les agressions et contre-agressions se suivent.
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Boire le calice jusqu’à la lie Le bras de fer opposant le maire de Tanghin-Dassouri aux populations du village de Zékounga depuis des années au sujet d’un projet de lotissement dans ledit village ne finit pas de faire des vagues. 4 ressortissants du village séjournent depuis plusieurs semaines à la MACO, en attendant leur procès prévu le 5 juin prochain. Que leur reproche-t-on ? Difficile de le savoir à ce stade des choses. Certains bruits de coulisses font état de ce qu’ils seraient les meneurs de la résistance contre le projet du maire, Adama Zongo. Cela suffit-il pour accabler les intéressés ? A la veille du scrutin couplé de décembre 2012, le maire Adama Zongo, se rappelle-t-on, avait tenté un passage en force, mais les populations s’y étaient opposées énergiquement.
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour sur l’arrestation du Capitaine Thomas Sankara Le 17 mai 1983, il y a eu un putsch entraînant la rupture entre les deux tendances au sein du CSP (Conseil du salut du peuple), alors organe dirigeant de la Haute-Volta (aujourd’hui Burkina Faso).La tendance modérée était représentée par le chef de l’Etat, le médecin-commandant Jean-Baptiste Ouédraogo et la tendance progressiste conduite par le Premier ministre, le capitaine Thomas Sankara. Ce dernier, animé par une volonté farouche d’en finir avec l’impérialisme qu’il ne cessait de dénoncer vigoureusement dans toutes ses déclarations publiques, a fini par mettre tous les impérialistes, surtout français, la bourgeoisie politico-bureaucratique nationale et la bourgeoisie compradore à ses trousses. Le 17 mai 1983 à 4 heures du matin, après que Guy Penne, conseiller spécial de François Mitterrand pour les Affaires africaines, soit arrivé le 16 mai à 23 heures 50, le capitaine Sankara fut arrêté à la suite d’un…
Évaluer cet élément
(0 Votes)
5ème sacre consécutif du Journal Le Reporter Le Réseau national de Lutte anti-corruption (REN-LAC) a ténu le 10 mai dernier sa 13e Assemblée générale ordinaire 2013. Cette Assemblée générale a été marquée, entre autres, par le renouvellement de l’instance dirigeante du Réseau à travers l’élection d’un nouveau bureau exécutif et par la pro - clamassions du palmarès de l’édition 2012 du Prix de lutte anti-corruption décerné aux journalistes de la presse écrite nationale. Le Reporter s’est adjugé pour la 5ème fois consécutive le premier prix.
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Quel défi pour les prochaines années? Le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) a dix ans d’existence. Pour marquer ce dixième anniversaire placé sous le thème « Dix ans au service de la promotion de la gouvernance en Afrique: défis et perspectives », une série d’activités, dont des conférences publiques, a été organisée du 17 au 20 avril dernier à Ouagadougou. Un déjeuner de presse organisé le 18 avril, par le Secrétariat permanent, a fait le bilan des activités de la structure. Jean Baptiste Natama, Secrétaire permanent et Dr Mustapha Mekidehe, membre du panel des éminentes personnalités du MAEP, ont été les principaux animateurs.
Évaluer cet élément
(1 Vote)
24h de grève à partir du 10 mai Le 10 mai prochain, les travailleurs de l’éducation et de la recherche descendront dans la rue pour exiger du gouvernement le respect du protocole d’accord signé le 26 mai 2011. Selon la Fédération des syndicats nationaux de l’éducation et de la recherche (F-SYNTER) et le Syndicat des enseignants du secondaire et du supérieur (SNESS), le protocole d’accord avec le gouvernement Tiao qui porte sur des questions indemnitaires, le reclassement des encadreurs pédagogiques de l’enseignement secondaire, les effectifs pléthoriques, de même que l’apurement des avancements, tarde à être effectif sur bien des points. C’est pourquoi un préavis a été déposé par les deux structures auprès du ministère de tutelle le lundi 22 avril 2013 afin d’attirer l’attention du gouvernement sur le mécontentement des acteurs de l’éducation.
Évaluer cet élément
(0 Votes)
L’ANEB exige la suspension de l’application du système LMD L’Association nationale des étudiants burkinabè, section de Ouagadougou (ANEB/Ouaga), a tenu une Assemblée générale extraordinaire le 13 avril 2013 sur le campus de Zogona. Actualité oblige, l’ordre du jour a porté sur la situation dans les universités de Ouagadougou et de Ouaga II. Les étudiants et leur principal syndicat ont apprécié la nouvelle mesure gouvernementale du blanchiment technique de l’année 2011-2012 à l’UO. En outre, ils ont procédé à l’examen des réponses apportées le 09 avril dernier par les deux universités, à leur plateforme revendicative 2012-2013 adoptée le 07 mars, avant de procéder à sa relecture.
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les Etats-Unis font leur retour Le samedi 13 avril dernier, les organisateurs du Festival international Jazz à Ouaga ont animé un déjeuner de presse au Ran hôtel Somkèta. L’objectif, selon les animateurs, est de présenter aux hommes de médias les détails des grandes articulations du festival qui se déroulera du 26 avril au 04 mai 2013 sous le thème «Le jazz et la musique, comme facteurs de rapprochement des peuples».
Page 5 sur 6

Nos fans sur Facebook

Compteur