• 15
  • Avr

Le Mouvement du peuple pour leprogrès (MPP), le parti au pouvoir et son champion, le Président Roch Marc Christian Kaboré, risquent de créer les conditions de leur échec aux prochaines élections présidentielle, législatives et locales. La gouvernance du MPP semble s’essouffler déjà, seulement deux ans après l’accession au pouvoir du Président Kaboré.

  • 01
  • Avr

Comme nous l'avons écrit dans notre précédente édition, l'année 2017 a été très éprouvante pour le Burkina Faso sur tous les plans. Point n'est besoin de revenir sur les décomptes macabres des actes terroristes ni sur les bras de fer entre gouvernement et syndicats qui ont plombé bien des secteurs de la vie publique nationale, encore moins sur les actes de défiance de l'autorité de l'Etat, et d'incivisme vio­lents, etc.

  • 22
  • Mar

L'année 2017 aura été une année éprouvante pour le Burkina Faso. Attaques terroristes, front social en permanente ébullition, adversités poli­tiques à tous les niveaux, mort du prési­dent de l'Assemblée nationale, collectivi­tés territoriales devenues des chaudrons politiques, « gouvernement frileux, flottant et composé d'aveugles politiques » (l'ex­pression est d'Emile Paré, membre du Bureau politique du MPP), président papa bonheur, bref, toutes les conditions d'un pays ingouvernable ont été réunies.

  • 04
  • Mar

En réduisant Norbert Zongo en 5 kilogrammes de cendre, le pouvoir de Blaise Compaoré a fabriqué une bombe de 5 mégaton­nes qui va lui exploser la face ». Ainsi prédisait Me Halidou Ouédraogo, le 19 décembre 1998 à la Bourse du travail de Ouagadougou, lors du meeting fon­dateur du Collectif des organisations démocratiques de masses et des partis politiques (CODMPP). L'histoire lui donnera raison 16 ans plus tard.

  • 31
  • Jan

L'affaire à fait grand bruit et a même suscité des levers de boucliers. En effet, au moment où la capitale burkinabè s'apprêtait à accueillir la 7e édition du Festival international de la liberté d'expression et de presse (FILEP), les confrères de la Télévision nationale, par une note de la Rédaction que l'on peut qualifier d'historique, dénonçaient l'immixtion du politique, notamment du ministre en charge de la communication, Rémis Fulgance Dandjinou, dans la gestion et le traitement de l'informa­tion. C'était suite au rendez-vous manqué de l'émission « Sur la brè­che » qui devait recevoir le ministre démissionnaire, Tahirou Barry. Tous les défenseurs de la liberté de presse, profondément attachés à l'indépen­dance des médias y compris publics, ne peuvent que condamner toute entrave à l'exercice de cette liberté, notamment l'immixtion du politique dans les contenus des médias publics.

  • 30
  • Jan

Comme nous l'avions annoncé dans nos précéden­tes éditions, le rapport de la commission d'enquête du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), le rapport que l'on a tenté de cacher au peuple, a fini par tomber dans la sphère publique. C'est notre confrère, «Courrier confiden­tiel», dans sa dernière livraison du 25 octobre, qui l'a publié en inté­gralité.

  • 30
  • Jan

Cela fait déjà 30 ans que le Capitaine Thomas Sankara a été assassiné avec 12 de ses compagnons et dont Blaise Compaoré a enjambé les cadav­res pour se propulser à la tête de l'Etat au nom d'une prétendue rectification de la Révolution. Cela fait également 30 ans que sa famille espère des signaux d'une justice, car, c'est bien la première (et la dernière) fois qu'un prési­dent a été assassiné au Burkina Faso.

  • 30
  • Jan

Depuis le vendredi 8 septem­bre 2017, le perchoir laissé vacant par Salifou Diallo, décédé le 19 août dernier, est occupé par Alassane Bala Sakandé, l'un des fidèles lieutenants du Président Kaboré depuis les années 90. Jusqu'à la veille de cette propul­sion inattendue, il était un vrai out­sider parmi les successeurs poten­tiels à ce poste de deuxième person­nage de l'Etat.

"Nous rêvons d'un Burkina Faso où le pauvre suscite chez le riche, compassion et solidarité; où le faible bénéficie de la protection des forts; où la solidarité n'est pas seulement un slogan mais une valeur essentielle dans nos rapports avec les autres; où toute vie humaine est sacrée;...Lire la suite