MINISTERE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU TOURISME: La ministre Elyse Thiombiano et les véhicules 4×4

C’est une affaire qui passe mal chez certains agents du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT). Une affaire de véhicules commandés par le ministère en 2020 au profit de certains services aussi bien au niveau central que déconcentré. Les véhicules sont arrivés. La clé de répartition est consensuelle et opérationnelle. Mais, dès l’arrivée de la nouvelle patronne du département, les choses vont prendre une autre tournure. La clé de répartition va devoir changer. A quelle fin ? Dans quelle intention ? Seule le chef du département le sait, elle qui soutient que rien n’avait pourtant été décidé. Pour sûr, certains agents du MCAT se demandent à quoi joue la ministre Elyse Thiombiano dans cette affaire qui était bouclée.

Courant 2020, le minis tère de la Culture, des Arts et du Tourisme-(MCAT) a acquis six véhicules de type 4X4. L’objectif de cette acquisition était, selon des sources bien introduites, de donner des moyens de mobilité à certaines structures du ministère qui n’en ont pas ou de renforcer cette mobilité là où elle est défaillante. Une fois les véhicules acquis, les responsables du ministère se sont attelés à la répartition. Ainsi, sur les six véhicules, deux devraient rester au niveau central. Quant aux quatre autres 4X4 sont affectés à quatre Directions régionales de la Culture, des Arts et du Tourisme. Selon nos sources, les Directions régionales (DR) qui devraient bénéficier de ces véhicules sont la DR des Cascades (Banfora), la DR du Sud-Ouest (Gaoua), la DR du Centre-Ouest (Koudougou) et la DR du Centre-Est
(Tenkodogo).

Cette répartition était suivie de justifications et d’argumentaires. Ainsi, des arguments qui nous sont parvenus on peut retenir : l’éloignement de la DR par rapport à Ouagadougou, l’âge avancé de certains Directeurs régionaux eux-mêmes et l’encouragement de DR dynamiques du ministère. A cela s’ajoute que les années à venir, les autres Directions régionales seront progressivement dotées de ces véhicules à acquérir. Sur cette base, bien des responsables du ministère était bien partant et aussi pour cette forme de répartition des véhicules. Il ne reste que la mise en œuvre ! Mais voilà ! Depuis l’arrivée et l’installation de la nouvelle ministre, Elyse Thiombiano/Ilboudo, à la tête du ministère, quelque chose va changer dans cette affaire. Au moment où les Directions régionales et les structures centrales désignées s’apprêtaient d’ailleurs à recevoir leurs véhicules, la ministre Elyse Thiombiano/Ilboudo dit niet.

Le processus va donc être stoppé. Pourquoi ? Y a-t-il eu un problème dans le processus d’acquisition des 4X4 ? Faut-il revoir la clé de répartition ? Beaucoup de personnes ont alors commencé à se poser des questions dans « le circuit ». Visiblement, c’est la troisième interrogation qui va prévaloir, à savoir que la clé de répartition a été revue. Une
nouvelle répartition est alors en marche. Ce sera donc la Direction régionale du Sahel (Dori), la Direction régionale
du Centre-Est (Tenkodogo), la Direction régionale du SudOuest (Gaoua), la Direction régionale de l’Est (Fada
N’Gourma). Et il ne fallait pas que ça. Exit donc les Directions régionales de Koudougou et de Banfora. Les deux régions ont été retirées de la liste des bénéficiaires. Alors, pourquoi un tel revirement ?

Selon des sources concordantes, la ministre aurait confié que c’est le comptable principal des matières du MCAT qui avait extirpé les deux autres régions. Si c’est le cas, de quel droit peut-il s’en prévaloir ? Il est constant que le comptable des matières, au regard de ses missions, n’intervient qu’en fin de processus, au moment même où toutes les décisions auraient été actées. Prétendre donc que le comptable des matières aurait désigné les régions bénéficiaires s’apparente peu à la vérité. Ils sont nombreux à s’interroger sur cette manière de procéder, surtout qu’il s’agit de décisions consensuelles qui sont remises en cause par la nouvelle arrivée.

La ministre va s’expliquer !

Selon la ministre Elyse Thiombiano/Ilboudo, « c’est au cours des concertations avec les Directeurs centraux que le comptable principal des matières du MCAT m’a fait le point des dossiers en instance, notamment, celui de l’acquisition des véhicules 4X4 ». Et pourtant ! Les véhicules ont été acquis bien avant l’arrivée de la nouvelle ministre. Ils sont d’ailleurs déjà dans le patrimoine du ministère. En conséquence, le point qui aurait été fait par le comptable principal des matières doit avoir une autre connotation et non l’acquisition des véhicules. Toujours selon les explications de la ministre, « pour la répartition desdits véhicules, aucune décision n’avait été actée jusqu’alors. Les propositions faites me convenaient, au regard de certains enjeux stratégiques et sécuritaires évidents du moment qui touchent certaines régions ». Soit ! Si aucune décision n’avait été prise, d’où vient alors que les DR de Banfora, de Gaoua, de Koudougou et de Tenkodogo aient été retenues pour être bénéficiaires ? Si tant est que les décisions antérieures convenaient, pourquoi alors extirper les DR des Cascades et du Centre-Ouest pour les remplacer par Dori et Fada N’Gourma ? Question !

Là devrait se trouver la réponse aux soupçons de certains. En somme, la ministre de la Culture soutient qu’il s’agit tout simplement d’allégations de la part de « ceux qui pensent qu’il faut nuire ou utiliser la courte échelle pour atteindre des ambitions inavouées ». Cependant, plusieurs sources confient qu’une fois que l’information de la disponibilité des véhicules et leur répartition a été portée à la connaissance de la ministre, cette dernière a expressément voulu savoir pourquoi les régions de l’Est et du Sahel n’en sont pas bénéficiaires ? Question insidieuse? S’il s’agit de l’argument sécuritaire, toutes les 13 régions du pays sont touchées par l’hydre terroriste.  Alors quelle autre raison ? Les sources se rejoignent et n’hésitent pas à confier que la ministre a instruit  immédiatement la comptabilité matière à revoir la répartition des véhicules. Comment ?

C’est alors là que la DR de Koudougou et celle des Cascades ont été éjectées de la liste au profit de Fada et de Dori. Pour sûr, qu’il s’agisse d’allégations ou de vérités, une certaine tension est perceptible autour de ce dossier. Précisons
que les six véhicules 4X4 ont coûté 106.652.538 FCFA au contribuable burkinabè à raison de 17.775.423 FCFA chacun. Et ce n’est pas tout. La ministre serait dans une logique de refonte même du MCAT en toute discrétion avec
des séances de travaux de groupes. A quelle fin ? Les murs du ministère commencent à résonner. Pour certains, il n’est pas exclu que la ministre remette tout à plat avant de mieux s’asseoir. Affaire à suivre !

Aimé NABALOUM
Ecrit par
Aimé NABALOUM
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Aimé NABALOUM Ecrit par Aimé NABALOUM