sonabhy

A vouloir trop pressurer les pauvres,…

A l’issue du Conseil des ministres du 8 novembre 2018, le gouvernement a décidé d’augmenter de 75 FCFA le prix du carburant à la pompe dès le lendemain 9 novembre. Aussi loin que remontent les souvenirs des Burkinabè, et sauf erreur ou omission de notre part, jamais une augmentation du prix du carburant à la pompe n’avait atteint un tel niveau. La santé financière de la SONABHY et plus généralement les charges de l’Etat sont les principales raisons invoquées pour justifier cette augmentation. A propos de cette santé financière morose de la SONABHY, pratiquement pas grand-chose ne filtre sur les causes réelles de cette situation.

Comment la SONABHY peut-elle, en dépit du monopole qu’elle détient sur des produits d’aussi grande consommation que les produits pétroliers, en arriver à se retrouver dans une telle passe? On a beau invoquer les caprices du marché mondial, cela ne suffit assurément pas pour justifier un tel état de fait. Comment convaincre que la gestion financière de cette entreprise, parfois présentée comme une grosse boîte à sous des politiques, est étrangère à cette situation.

Aussi, il n’y a pas si longtemps, il était question de grosses sommes d’argent que certaines entreprises, notamment la SONABEL, et même des privés doivent à la SONABHY. Où en est-on exactement avec ces créances à ce jour ? La SONABHY est-elle rentrée dans ses fonds ? Quant à l’Etat, où en est-on avec les centaines de milliards d’impôts dont les rapports ont fait cas, et que certaines entreprises et pas des moindres, lui doivent et qu’il n’avait pas recouvrés. A-t-on enfin recouvré tout cet argent ? Si non, pourquoi ? Il y a aussi le cas ONATEL, chez qui l’Etat a beaucoup d’argent à prendre. Pourquoi continuer de fermer les yeux sur toutes ces sommes qui auraient certainement pu apporter un grand soulagement et vouloir tout faire supporter par les pauvres populations qui ploient déjà sous un coût de la vie intenable ? Attention à cette tendance à trop pressurer les plus démunis, au grand profit des nantis. Sinon…

Y. Ladji BAMA
Ecrit par
Y. Ladji BAMA

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc rhoncus sagittis tortor, a posuere tellus cursus suscipit. Pellentesque euismod aliquam lectus vel aliquet.

Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Y. Ladji BAMA Ecrit par Y. Ladji BAMA

Nous suivre sur…