Logo Justice

Affaire magistrats corrompus : étouffer la vérité coûte que coûte!

Dans notre dernière livraison, nous nous interrogions, dans cette même rubrique, sur le sort qui est celui de l’Etat burkinabè  dans le traitement judiciaire du dossier dit des magistrats corrompus. Cela, en relation avec la décision rendue le 10 juillet 2018 par le Conseil d’Etat dans ladite affaire. Nous ne croyions pas si bien dire. Tout se passe comme s’il y avait dans l’appareil d’Etat, des individus qui n’ont pas intérêt à ce que la vérité triomphe dans cette affaire. Comme nous l’écrivions, dans le traitement de ce dossier dans lequel l’Etat a été condamné par le Conseil d’Etat, il n’y a eu personne pour soigner les intérêts de l’Etat dans ce dossier. Il n’y a pas eu de conclusions de la part de l’Etat quand bien même le dossier lui a été dûment notifié. Non seulement il n’y a pas eu de conclusions, mais il n’y avait personne dans la salle d’audiences le 19 juillet pour défendre la cause de l’Etat burkinabè.

Il se dit   que ceux-là mêmes qui étaient censés défendre la cause de l’Etat étaient plutôt à la manœuvre dans le noir pour trouver des avocats afin de défendre les contradicteurs de l’Etat dans ce dossier. C’est dans ces conditions que l’Etat doit en pâtir. Après cette décision, il nous revient que certaines personnes visiblement animées de bonne volonté ont cru bon de chercher à rattraper les choses en interjetant appel. Mais mal leur en est pris. Instruction aurait été donnée de ne pas faire appel de la décision. Mais qui n’a pas intérêt à la manifestation de la vérité dans cette affaire ? De quoi certaines personnes ont-elles peur ? Dans tous les cas, la vérité ne saurait être éternellement embastillée. Elle finira par se libérer un jour. Sans doute de façon fracassante. Et là, ses geôliers n’auront que leurs yeux pour pleurer. Qui vivra verra !

Y. Ladji BAMA
Ecrit par
Y. Ladji BAMA

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc rhoncus sagittis tortor, a posuere tellus cursus suscipit. Pellentesque euismod aliquam lectus vel aliquet.

Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Y. Ladji BAMA Ecrit par Y. Ladji BAMA

Nous suivre sur…