L’extraordinaire dérive du ministre Oumarou Idani

Le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani, a encore raté une occasion de se taire. Il a encore frappé fort et même trop fort. Reçu à l’émission «Dimanche politique» de la Radio Oméga le dimanche 29 septembre, le ministre n’a trouvé d’autres arguments pour se justifier sur les soupçons de complicité dans une opération d’exportation frauduleuse de l’or dans le cadre de l’affaire dite de charbon fin que de crier à une cabale montée contre sa personne. Dans la forme, au nom de la courtoisie républicaine, le ministre Idani, membre de l’exécutif, devrait s’imposer le devoir de réserve sur un dossier pendant en Justice. Il faut avoir du respect pour les institutions et pour la séparation des pouvoirs. Mais finalement, El Hadj Oumarou Idani s’en moque éperdument.

Dans le fond, cette sortie est plus que lamentable et traduit tristement l’état de délabrement moral des gouvernants du Burkina. «Si je dois être jugé par la Haute Cour de justice, le ministre Bâ, sous la Transition, doit être jugé, le ministre Alpha Omar Dissa doit être jugé, puisqu’en 2016, c’est lui qui était ministre des Mines. Mais si vous avez remarqué, on ne parle pas de tout ça, des autorisations du même genre ont été faites sous ces ministres et dans les mêmes conditions.

«Voilà l’état d’esprit d’un ministre de la République. En rire ou en pleurer. Il ne faut surtout pas en rire. Il n’y a pas de mots assez durs pour qualifier cette sortie médiatique qui révèle l’état d’esprit de certaines personnalités qui pullulent dans la faune politique burkinabè. Avec tout le respect dû à son rang et à son âge (s’il le mérite encore), aujourd’hui, plus que jamais, monsieur Oumarou  Idani a lui-même fourni la preuve qu’il n’a pas sa place dans un gouvernement. Ce n’est pas parce que ces prédécesseurs ont commis la même faute que lui doit être dédouané. Ça ressemble fort à un aveu de culpabilité de quelqu’un qui refuse désormais de plonger seul et veut mouiller tout le monde.

Pour la justice, personne n’a jamais dit qu’il était opposé à ce que les fautes commises par ses prédécesseurs  soient sanctionnées. Avec de tels raisonnements  qui volent trop bas pour la fonction de ministre, l’on comprend aisément pourquoi l’on en soit là. L’on comprend aussi toute la légèreté avec laquelle les affaires publiques sont gérées, notamment le  dossier du charbon fin. L’on se rend à l’évidence que l’on ne peut pas compter sur des hommes et des femmes comme lui pour préserver l’intérêt supérieur du Burkina et l’intégrité de la gestion publique.

L’on ne peut s’empêcher d’interpeller le président du Faso et son Premier ministre sur la responsabilité du ministre Idani dans cette affaire non seulement sur le fond de l’affaire, mais sur ses sorties médiatiques qui tendent à jeter le discrédit sur la procédure judiciaire en cours. S’ils ne peuvent pas le révoquer et le mettre à la disposition de la Justice, qu’ils lui demandent au moins d’avoir la décence de se taire. Il faut respecter les Burkinabè. Comme l’a si bien relevé le Réseau national de lutte anti-corruption dans son rapport 2018, le président du Faso se montre impuissant face aux pillages des ressources publiques. Si les membres de son gouvernement peuvent se permettre de telles dérives sur les radios, c’est que le gouvernement est loin de faire de la bonne gouvernance une préoccupation.

Cela confirme aussi l’aveu de Mahamadi Kouanda du CDP qui, sur un plateau de télévision, a clairement affirmé que : «Il y a des gens dans le CDP qui ont volé et détourné et ces gens n’ont jamais été inquiétés par le MPP ; parce qu’on se connait tous. Le CDP et le MPP sont comme des cousins. Si d’autres n’ont pas été arrêtés pour ce qu’ils ont fait, ce n’est pas moi qui serait inquiété. «C’est exactement la même logique que le ministre Idani. Même si sa complicité venait à être établie dans la fraude supposée de l’or, il n’est pas le premier à l’avoir fait. Ses prédécesseurs l’ont fait avant lui. Quelle terrible conception de la gouvernance du bien public !

Boureima OUEDRAOGO
Ecrit par
Boureima OUEDRAOGO

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc rhoncus sagittis tortor, a posuere tellus cursus suscipit. Pellentesque euismod aliquam lectus vel aliquet.

Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Boureima OUEDRAOGO Ecrit par Boureima OUEDRAOGO

Nous suivre sur…