CSC

TRAITEMENT DE L’INFORMATION ELECTORALE : Le CSC revisite les fondamentaux avec les hommes de médias

Dans le cadre des préparatifs des élections couplées de novembre 2020, le Conseil supérieur de la communication (CSC) a organisé, du 08 au 09 juillet 2020 à Ouagadougou, une session de formation au profit des journalistes de la presse écrite et de la presse en ligne.

Durant ces 48h, la quarantaine de journalistes a eu droit à de pertinentes communications d’experts, sur la couverture médiatique en période électorale. L’objectif affiché est d’assurer une circulation saine de l’information dans une période aux enjeux multiples.

Les Burkinabè seront appelés dans les urnes en novembre prochain pour élire le président du Faso et désigner leurs nouveaux représentants à l’Assemblée nationale. Cette activité majeure de la vie de la Nation doit se dérouler en toute quiétude. Cela passe forcément par une circulation saine, loyale de l’information et des opinions. C’est pourquoi, l’institution de régulation des médias a choisi de jouer la carte de la prévention avec la formation des journalistes afin qu’ils puissent mieux accomplir leur mission. Alliant théorie et pratique, le CSC a permis aux journalistes d’échanger sur beaucoup de thématiques en lien avec les élections.

C’est le doyen, Sita Tarbagdo, ancien journaliste et ancien conseiller du président du CSC, qui a ouvert le bal des communications avec la responsabilité sociale du journaliste en période électorale. L’on retient de sa présentation que cette responsabilité doit tirer son essence des principes déontologiques et des valeurs d’éthique qui caractérisent la profession. 

A sa suite, d’éminents communicateurs se sont succédé pour développer des thèmes en lien avec le processus électoral. Les manquements récurrents à la loi, à l’éthique et à la déontologie, la compréhension du processus et du vocabulaire électoral, le traitement de l’information en temps de crise, la détection de la désinformation, et de la propagation des rumeurs en période électorale et bien d’autres thèmes ont fait l’objet d’échanges au grand bonheur des participants.

La présente formation s’inscrit dans le cadre d’une série d’activités initiées par le CSC pour la préservation de la paix sociale et de la cohésion nationale lors des différents scrutins.

Aïcha TRAORE

Avatar
Ecrit par
Le Reporter
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Avatar Ecrit par Le Reporter

Nous suivre sur…