ZAD : Polémique autour de deux parcelles de la Chambre de commerce à la ZAD

La construction de clôture de parcelles situées à la zone d’activités diverses (ZAD), identifiées dans le plan d’aménagement pour abriter des parkings et appartenant à la Chambre de commerce, suscite des suspicions de détournement desdits terrains et également des changements de destination. Mais pour la Chambre de commerce, il n’en est rien.

Dans la ZAD, les immeubles continuent de pousser comme des champignons. De nombreuses parcelles sont en chantier. Toute la zone est en construction. Certaines entreprises ont déjà occupé les lieux. La Chambre de commerce est la structure qui conduit le processus d’aménagement et d’attribution des parcelles dans cette partie de
la capitale. A ce qui se dit, les terrains ont été attribués suite à des appels à manifestation d’intérêt. Depuis un certain temps, la Chambre de commerce a entrepris la clôture de deux parcelles qui lui appartiennent. Il s’agit de la section 114 lot 14 parcelle 1 et la section 114 lot7, parcelle 17. Selon le plan d’aménagement de la ZAD, ces parcelles sont destinées à des parkings. Une clôture de l’espace est envisagée. Les briques sont déposées pour commencer la clôture. L’entrepreneur a même commencé les travaux d’implantation. Cette situation inquiète beaucoup d’exploitants qui y voient un probable changement de destination.

Nous avons rencontré le président de l’association des exploitants de la ZAD, Adama Ouédraogo. Ce dernier nous confie que ces travaux font suite à une décision prise par la Commission consulaire chargée des infrastructures de la Chambre de commerce pour sécuriser les terrains appartenant à la Chambre de commerce. Il ajoute que les travaux ont été stoppés à cause d’un contentieux. Les infrastructures d’une station-service voisine à une des deux parcelles empiètent grandement sur l’espace de la Chambre de commerce. Les travaux sont donc stoppés en attendant un règlement de cette situation. Dans le même esprit, les responsables de la Chambre de commerce font savoir qu’il ne constitue en aucun cas un changement de destination, encore moins un détournement.

Nous avons rencontré des responsables de la Chambre de commerce le lundi 11 janvier 2021. A les écouter, les terrains appartiennent à la Chambre de commerce et il n’y a pas de changement de destination. Pour eux, les riverains mènent beaucoup d’activités sur ces terrains et c’est ce qui a amené la Chambre de commerce à vouloir sécuriser lesdites parcelles par la clôture. Egalement, font-ils remarquer, l’objectif de la clôture est de faire un parking avec guérite.

Selon des sources bien introduites, un élu consulaire bien positionné au niveau de la Chambre de commerce serait en train de manœuvrer dans l’ombre pour obtenir une concession des terrains sus référencés afin d’exploiter selon la procédure partenariat public-privé (ppp). Ce dernier s’est associé à d’autres personnes pour déposer une demande de concession dans ce sens. Un scénario que beaucoup voient d’un mauvais œil, parce qu’on serait dans la situation du juge partisan. Toujours est-il qu’à la Chambre de commerce, l’on confie avoir reçu une demande de concession
d’un groupement qui proposait un partenariat pour l’exploitation des terrains. Et Selon l’équipe de la Chambre de commerce, la demande a été analysée et des informations complémentaires demandées au groupement d’entreprises n’ont toujours pas été fournies pour permettre de donner une suite à la demande. Affaire à suivre !

Avatar
Ecrit par
Simplice Zongo
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Avatar Ecrit par Simplice Zongo