30e ANNIVERSAIRE DU LYCEE DEPARTEMENTAL DE ARBOLLE : Le Professeur Oumarou Clément Ouédraogo magnifié par les anciens élèves

En 1989, de par la volonté de ses fils, le département de Arbollé se dotait d’un collège d’enseignement général (CEG) qui avait été longuement attendu. 30 ans après, le collège est devenu un lycée. Les anciens élèves ont voulu marquer d’une pierre blanche cette étape à travers des activités qui ont mobilisé actuels élèves, anciens élèves, autorités administratives autour des fils et filles du département. C’était les 28, 29 et 30 novembre 2019, sous le thème «Lycée départemental de Arbollé, 30 ans au service d’une communauté : qu’elle perspective pour une éducation de qualité au profit de la communauté ?»

«Si le lycée départemental nous a tant développés, que ne ferons-nous pas en retour pour booster son développement et en faire bénéficier aux générations futures »? Voici le leitmotiv autour duquel l’Association des anciens élèves du lycée départemental de Arbollé (AAELDA) a voulu non seulement exister, mais aussi être utile au lycée qui a ouvert leur esprit au monde, au savoir et plus tard, leur offrir de servir le pays, foi de Malick Ouédraogo de la promotion 89-90, par ailleurs président de l’association. Il s’agissait pour les anciens élèves de marquer une halte, regarder dans le rétroviseur et envisager de meilleurs auspices pour leur lycée, en concertation avec les élèves actuels.

La cérémonie officielle, intervenue le 30 novembre 2019, a réuni aussi bien les anciens que les actuels élèves mais aussi des personnalités coutumières, religieuses et politiques ainsi que de nombreux parents d’élèves, certains témoins des premiers vagissements du lycée. Un hommage a été rendu aux devanciers enseignants, proviseurs et parents d’élèves qui ont cru au projet sous le leadership de Oumarou Clément Ouédraogo.

L’évènement phare de cet anniversaire a donc été le baptême du lycée avec la nouvelle appellation, Lycée départemental Oumarou Clément Ouédraogo. Ce fils de Arbollé, professeur d’université, ancien ministre, créateur du parti des travailleurs du Burkina (PTB), assassiné en 1991, a été le porteur du projet de création du collège de Arbollé en octobre 1989. Les anciens élèves ont voulu rendre hommage à celui qui leur a donné l’occasion de s’engager sur les routes du savoir à travers le lycée. Son fils, Armel Ouédraogo, s’est réjoui du choix porté sur le nom de son père pour être associé au lycée. Le parrain du trentenaire, Kévin Ouédraogo, a saisi l’occasion pour dire toute son admiration à tous ceux qui ont œuvré pour qu’une  telle activité se tienne. En outre, il a exhorté les membres de l’association à rester unis et combatifs pour propulser le développement endogène.

Le trentenaire a aussi été une occasion pour la communauté scolaire, anciens comme actuels élèves pour rendre hommage à tous les enseignants qui ont, tour à tour, construit l’histoire du lycée en leur prodiguant le savoir et l’intelligence. Même si ce n’était pas facile, «nous avons été formés par des encadreurs qui étaient à la hauteur de leur tâche et nous avons énormément appris», dira Minata Savadogo de la promotion 92-93.

De 1989 à 2019,  le lycée a enregistré près de 27.550 élèves et pour le proviseur du lycée, Saturnin Zoungrana, le LDA compte aujourd’hui 17 classes avec 904 élèves. Le proviseur n’a pas manqué d’inviter les anciens élèves dispersés à travers le monde à s’investir davantage pour aider à améliorer le cadre que sont les salles de classes usées, la salle de professeurs devenue exiguë, le forage en panne, le mobilier insuffisant et la clôture inexistante. Tout cela, fera-t-il remarquer, permettra d’engranger de belles étoiles pour le LDA lors du 50e anniversaire à venir. Avant la cérémonie commémorative, beaucoup d’autres activités ont été organisées, comme le don de sang, le dépistage du cancer de col de l’utérus et du sein et une compétition de football.

A.T

Avatar
Ecrit par
Le Reporter
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Avatar Ecrit par Le Reporter

Nous suivre sur…