AFFAIRE FRAUDE SUR 800 MILLIONS FCFA : L’un des agents saisissants affecté

Il s’est passé vraiment des choses pas claires à l’Autorité nationale de lutte contre la fraude (ANLF). Dans l’édition n°263 du 1er au 14 juin 2019, nous nous faisions l’écho d’une opération de dédouanement frauduleux et d’une amende toute aussi  floue dont le traitement par les responsables de cette structure laisse à désirer. En effet, pour une fraude découverte et dont l’amende est au-delà des 800.000.000 FCFA, le fraudeur a fini par payer 1.500.000 FCFA sans que personne n’arrive à se l’expliquer. Dans la foulée, un agent de l’Autorité est affecté précipitamment par le Coordonnateur par intérim et dans des conditions bizarres. Que voulait cacher ce Coordonnateur par intérim que le Conseil des ministres a débarqué au cours de ses travaux du 6 juin 2019?

Il importe des spaghettis et déclare des carreaux. C’est le manège qu’avait trouvé ce commerçant pour frauder à la Douane. Ce dernier semble avoir bénéficié de complicités au sein des services douaniers ainsi qu’à l’Autorité nationale de lutte contre la fraude (ANLF). Mais c’était sans compter avec certains agents dans le circuit de la lutte contre la fraude qui ont réussi à découvrir le manège. Dès lors, le faux importateur de faux carreaux, pris la main dans le sac, sinon dans le camion, devrait payer au Trésor public, la somme de plus de  800.000.000 FCFA. Sans que les agents saisissants de l’ANLF ne sachent et pire, en l’absence du chef de mission, le Coordonnateur par intérim a pris sur lui la responsabilité de ramener cette amende à 1.500.000 FCFA. Pendant que nous enquêtions sur les contorsions de cette fraude et de la perte pour les caisses de l’Etat, nous apprenons qu’un agent saisissant a fait l’objet de pressions et a été affecté dare-dare.

Une  affectation aux allures de chasse aux sorcières

DN fait partie des agents qui ont découvert et saisi les camions objet de la fraude. Douanier de fonction, il a été affecté à l’Autorité nationale de lutte contre la fraude (ANLF) dans le dernier trimestre de l’année 2018, par une note du Directeur général des Douanes. Au premier trimestre de 2019, il sera évalué par son supérieur hiérarchique, le Coordonnateur par intérim de l’ANLF. A l’issue de cette évaluation, il  reçoit la note de 8 sur 10. Pour qui connait l’importance de ces notations au sein de la Fonction publique, il est certain qu’une telle note attribuée par un supérieur hiérarchique est très bonne à prendre. Elle reflète que l’agent accomplit ses tâches avec une conscience professionnelle et efficacité. Mieux, la note est accompagnée de la mention «Agent travailleur, mérite d’être récompensé». C‘était courant mars 2019. Un mois après, soit le 7 avril 2019, l’agent est sur le terrain et fait cette saisie dont nous avons évoqué les péripéties plus haut et dans un précédent article où le Coordonnateur par intérim est suspecté de fixation suspecte d’amende. L’agent DN est mis au courant de la manière dont le commerçant fraudeur a été traité avec faveur. Dès lors, commencent les angoisses. Deux mois après sa bonne notation et un mois après la saisie, précisément le 9 mai 2019, aux environs de 21 heures, une source interne qui a certainement aperçu la note et les conciliabules lui apprend que son affectation est actée. Surpris et ne sachant pas ce qui se passe, il garde tout de même son calme et va au service le lendemain 10 mai comme si de rien  n’était. Dans tous les cas, il n’a reçu aucune note de service à ce propos et personne ne dit que cette affectation  est confirmée. Il était peu avant 14 heures quand il reçoit un certificat de cessation de service signé du Coordonnateur par intérim qui dit qu’il devra cesser service le même jour à 16h30mn et sans même avoir reçu une quelconque note d’affectation. De cette note de cessation de service, ampliation a été faite au chrono, au Service administratif et financier (SAF) à la Direction générale des Douanes (DGD), au syndicat des Douanes, mais pas au Premier ministère, institution à laquelle est rattachée l’ANLF. C’est dans cette même note qu’il apprend que son affectation a effectivement été actée depuis la veille par le Directeur général des Douanes. Il y a eu manifestement une intention de se débarrasser d’un agent qui a tenu au respect des règles qui gouvernent son service. Mieux, cela s’apprécie comme un abus de pouvoir.

Cette affectation après seulement cinq mois de service à l’ANLF cache mal quelque chose. Très certainement, l’agent DN était devenu gênant pour ses patrons qui ont décidé de l’éloigner. L’affaire n’est cependant pas terminée. Contacté afin de donner sa version de pressions que subiraient des agents à l’ANLF, le Coordonnateur par intérim commence par nier le fait. Cependant, il explique qu’il s’agirait probablement de l’agent DN récemment affecté ; mais pour lui, il s’agit d’une nécessité de service et que cela n’aurait rien à voir avec la saisie. L’agent en question avait commencé à le combattre en tant que Coordonnateur et aurait tenu des comportements qui ternissent l’image de l’ANLF ; d’où son affectation. Mais la coïncidence et le rapprochement des évènements tendent à penser autrement. Toutefois, le désormais ex-Coordonnateur par intérim affirme qu’il n’entrera pas dans les détails, car l’agent a introduit un recours gracieux auprès du DG des Douanes. Mais selon l’ex-Coordonnateur par intérim, le DG des Douanes aurait refusé ce recours. «La personne dit qu’elle a fait un recours gracieux auprès du DG des Douanes. Ça n’a pas été respecté, ce recours, parce que tout simplement, le DG sait pourquoi», révèle l’ex- Coordonnateur par intérim.

Nous avons entamé une démarche à l’endroit de la Direction générale des Douanes pour mieux comprendre le dossier. Notre lettre de demande d’entretien attend toujours une suite. Selon l’ex-Coordonnateur, le dossier est en Justice, car, confie-t-il, il a reçu une sommation de la part de l’Avocat de l’agent à propos de cette affectation. Mais il n’y a pas que cette affaire d’amende de complaisance dans l’affaire des pâtes alimentaires. Bien d’autres saisies ont aussi connu des traitements de faveur ahurissants ! Affaire à suivre !

Aimé NABALOUM
Ecrit par
Aimé NABALOUM
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Aimé NABALOUM Ecrit par Aimé NABALOUM

Nous suivre sur…