zeph

Attention Zéph !

Dans leur grande majorité, les Burkinabè n’ont eu de cesse d’appeler à l’apaisement des cœurs, à l’évacuation des dossiers et autres crimes qui minent le vivre ensemble, à la réconciliation nationale afin de regarder tous dans la même direction. Cet appel a été entendu par le président du Faso, dira t-on. Avec Zéphirin Diabré, ministre d’Etat auprès de la Présidence en charge de la réconciliation nationale, l’affaire est passée comme une lettre à la poste au sein de l’opinion nationale. La mission sera lourde, difficile, titanesque et aussi très délicate. « Le lion » va devoir, par moments, manier avec la manière, aussi bien le bâton que la carotte. Elle va demander beaucoup plus de tact, de la manière et aussi et surtout un sang-froid de la part du « réconciliateur national» Zéph.

Zéph en est bien conscient. Mais, il va lui falloir être beaucoup moins euphorique. Le Zéph emballé devra faire très attention à ceux qu’il aura en face. Car ce n’est pas une course de vitesse. Il n’y a pas de bâton magique. Juste après la présentation du nouveau gouvernement, voilà dès le lendemain, Zéphirin Diabré qui commence des audiences. Sans même avoir été installé, sa mission avait commencé. Sans un cabinet, il a aussi commencé à écouter. Sans collaborateurs, Zéph a pris son bâton de réconciliation. Attention Zéph ! La mission est si capitale qu’il aurait fallu « se calmer », se remettre des émotions évidentes de cette entrée à Kosyam, s’entourer des compétences humaines, politiques, juridiques et morales nécessaires, tracer sa stratégie avant que les techniques soient mises en route. Mais hélas !

Certes, hélas, mais rien n’est tard. A moins de dire que les audiences engagées avant ne sont pas si importantes. Et pourtant. Si Zéph bâcle sa mission, la rigueur avec laquelle il sera jugé ne sera pas la même qu’un tout autre membre du gouvernement. S’il réussit, il entre inévitablement dans l’Histoire par la grande porte. Ne dit-on pas que qui embrasse trop mal étreint ? Zéphirin Diabré est prévenu. Il doit savoir quoi faire.

Avatar
Ecrit par
Le Reporter
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Avatar Ecrit par Le Reporter