cma

CMA de PISSY : Un bilan financier à polémique

cmaVaste et dense, le district de Pissy assure la couverture sanitaire d’une bonne partie de la ville de ouagadougou. Mais son Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) ne finit pas d’alimenter la controverse. Une assemblée générale tenue récemment n’a pas donné satisfaction à bon nombre de participants. Les responsables de l’établissement ne sont pas sur les mêmes longueurs d’ondes à propos de la gestion financière de la maison. Les dépenses de certains postes font grincer les dents. C’est le cas du laboratoire. Plus de 30 millions de FCFA pour achats de réactifs et autres consommables médicaux. Ce chiffre passe très difficilement. et pour cause…

Le Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Pissy est encore sous les feux de la rampe. La grogne ne finit pas de monter en sourdine au sein des agents. Après l’affaire de la prise de garde, celle de la moto disparue, voilà l’affaire du bilan financier à problèmes. Tout est parti de l’assemblée générale tenue récemment. Le bilan financier du premier semestre 2016 (janvier-juin) fait des gorges chaudes. Certains acteurs de la boite ne s’y reconnaissent pas du tout. Des montants colossaux de certaines dépenses sont estimés loin de la réalité. C’est le cas, affirment les contestataires, des dépenses effectuées pour l’acquisition de matériels au profit du laboratoire. Il est ressorti du bilan du semestre donc que le CMA a fait des achats de consommables, de réactifs, de médicaments pour le laboratoire à hauteur de 33.118.842 FCFA. Il n’en fallait pas plus pour faire sursauter plus d’un agent dudit laboratoire. C’est la surprise générale. Lesdits achats ont été répartis en deux. A savoir, des achats de réactifs et consommables à hauteur de 32.793.122 F CFA et des achats de médicaments et consommables de laboratoire à hauteur de 325.720 FCFA. Ce qui donne le montant de 33.118.842 FCFA. C’est ce chiffre qui cristallise la polémique. De mémoire d’agents travaillant dans ledit service, l’on doute fort qu’un matériel d’un tel montant ait franchi la porte de celui-ci au cours du semestre visé.

D’ailleurs certains contestataires ne s’expliquent pas la présence de médicaments parmi les acquisitions au profit d’un laboratoire. «Il est difficile d’expliquerl’achat de médicamentspour un laboratoire », soutient-on. A la limite, l’on pourrait avoir, en plus des réactifs, des appareils biomédicaux, ajoute un autre. Mais du côté des responsables du CMA, l’on explique qu’il n’y a eu aucun quiproquo sur les dépenses. « La seule incompréhensionau cours de l’assembléegénérale est venuede la question des ristournesmais ce problème a été viteréglé. Quant aux dépenses,il n’y a pas eu de contestations,c’est une informationnouvelle et surprenante », ont-ils laissé entendre. Et pourtant… Sur le terrain, le fameux laboratoire censé avoir reçu le matériel en question ne fait pas bonne mine. Il est coincé dans un angle de la cour, dans un exigu bâtiment de fortune. Jusqu’où ira cette polémique ? Affaire à suivre

Avatar
Ecrit par
Le Reporter
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Avatar Ecrit par Le Reporter

Nous suivre sur…