COMMUNE RURALE DE SAABA : Des propriétaires terriens réclament leurs terres à la Mairie

Encore elle ! La Commune rurale de Saaba fait encore parler d’elle. Et toujours, les problèmes de la promotion immobilière. Nous avons régulièrement fait cas des entre-loupes et autres micmacs qui se déroulent dans cette Commune rurale. Mais le flou lui colle aux fesses. Le Conseil municipal n’a jamais été loin des bizarreries autour de la promotion immobilière. Cette fois-ci, il semble vouloir tirer la couverture sur lui-même. Mais cette attitude met au grand jour des pratiques pas trop claires qui ont fini par foirer.

Ce Conseil municipal-là ! Il y a de cela quelques années, la société Abdoul Service avait demandé un espace à la Commune afin de réaliser un cimetière. Les démarches ayant été faites, la société a obtenu l’espace avec le Conseil municipal par une délibération. Cette étape passée, la société, au cours d’une cérémonie, a remis l’espace devant servir de cimetière. Puis patatras ! La société immobilière se rend compte que le cimetière est très contigu à ses cités. De ce fait, elle rétrocède l’espace à la Mairie afin qu’elle y réalise des infrastructures sociales au profit de la communauté. Quant au cimetière, la société va encore faire des mains et des pieds pour trouver un autre espace. Dès lors, l’espace rétrocédé par la société tombait dans le patrimoine de la Mairie.

Puis, sans que personne ne sache par quelle gymnastique des particuliers se sont lancés dans l’occupation de cet espace appartenant à la Mairie. Que s’est-il passé ? Qui  a autorisé non seulement le bornage, mais aussi les constructions sur ce site ? Difficile de le savoir. Tout porte à croire que la Mairie n’est pas loin de savoir qui fait quoi à Saaba, et surtout sans son autorisation. Toujours est-il que l’espace était en plein chantier. De bouche à oreille, l’information serait parvenue au promoteur immobilier que l’espace qu’il a rétrocédé à la Commune fait l’objet de morcèlement et de construction. Visiblement, le promoteur n’a pas apprécié.

Ce 3 juin 2020, la population a constaté une descente en force du Maire Joseph Dipama, accompagné du promoteur et de la sécurité sur le terrain. L’objectif de cette descente était de faire arrêter les travaux. Les techniciens n’ont donc pas hésité à mentionner sur les maisons en construction «ARRET TRAVAUX MAIRE». Quelque chose ne tourne pas rond ? Comment un promoteur immobilier peut encore intervenir dans un espace qu’il a gracieusement donné à la Commune ? Comment la Mairie a bien pu laisser borner et construire sur cet espace ?

Mais ce n’est pas tout. Selon les informations en notre possession, les propriétaires terriens seraient revenus sur leur parole. En effet, une mission composée de députés se serait rendue récemment à la Mairie afin de savoir ce qui se passe. Selon les témoins de cette rencontre, les propriétaires terriens auraient fait savoir qu’ils revenaient sur le don. Pour eux, l’espace pour lequel ils avaient donné leur quitus devrait servir au cimetière. Dès lors que la destination de l’espace change, eux également voudraient reprendre leurs terres. Quelle affaire ! Nous avons voulu en savoir davantage avec le Maire, mais notre correspondance reste pour l’instant sans suite.

Aimé NABALOUM
Ecrit par
Aimé NABALOUM
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Aimé NABALOUM Ecrit par Aimé NABALOUM

Nous suivre sur…