E-COMMERCE : naagoule.com lance un projet de formation au profit de 500 jeunes

Naagoulé est un projet d’appui pour une formation technique et professionnelle qualifiante. Les initiateurs du projet ont organisé, le lundi 20 janvier 2020, une conférence de presse à Ouagadougou. Elle a été animée par Karambiri Aziz et Traoré Yaya et a mis l’accent sur les différents aspects du projet, à savoir la formation, la création et l’exploitation d’une plateforme de multi-boutiques en ligne et le e-commerce en général.

Naagoule.com est une centrale de commerce en ligne permettant l’achat, la vente et l’échange de également de gérer les produits, les différentes facturations et les annonces. La plateforme présente d’énormes avantages pour les marchands et pour les clients, selon les initiateurs. Concernant les marchands, elle ouvre un canal de distribution, un circuit complémentaire pour les produits et services et favorise l’interactivité en développant une relation personnelle avec le consommateur, facilite les transactions, donne la possibilité de réduire les prix publics en éliminant la marge laissée habituellement aux intermédiaires, ont expliqué les promoteurs de cette plateforme. Les clients ont alors l’opportunité de rechercher le meilleur prix et de gagner en temps.

L’objectif de ce projet, selon les explications des promoteurs, est de lutter contre le chômage des jeunes et d’insuffler une nouvelle dynamique aux échanges commerciaux au Burkina. Il a aussi pour but de formuler et appliquer des stratégies permettant aux jeunes de créer une activité commerciale décente et productive. Ils s’engagent, par ailleurs, à rechercher, détecter, former et accompagner les jeunes dans le secteur du e-commerce ou la vente en ligne, à assister techniquement et appuyer ces jeunes dans le domaine du e-commerce jusqu’à éclosion.

Le coût global du projet est estimé à 50.000.000 FCFA et le prix de la formation par jeune s’élève à 100.000 FCFA. Pour permettre à un grand nombre de jeunes d’accéder à la formation, et dans le but de réduire le coût, un appel a été lancé à toutes les bonnes volontés pour supporter une partie du coût de la formation.

Salomée SIMPORE (Stagiaire)

Avatar
Ecrit par
Le Reporter
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Avatar Ecrit par Le Reporter

Nous suivre sur…