EDUCATION : Le statut valorisant en bref

La bataille a été longue, serrée et même par moments, le spectre d’une année blanche les années passées. En cette fin d’année 2019, les choses semblent être revenues à la normale. Les luttes syndicales autour de la question du statut valorisant ont payé, pour l’instant. Le fameux statut valorisant est dans la besace. La coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a levé les différents mots d’ordre. Mais que renferme ce nouveau statut dit valorisant. Analyse du décret qui devrait être signé  bientôt.

Avez-vous eu des informations sur le statut valorisant des enseignants ? Est-il valorisant? Cette question a été posée à un acteur qui suit de près le dossier. La réponse est sans détour : « il est valorisant partout ». Selon le décret qui devrait faire l’objet de signature très bientôt, d’abord désormais les enseignants seront recrutés à partir du niveau du baccalauréat. C’est dire qu’ils seront en B1 au lieu de C comme de par le passé. Deuxièmement un enseignant qui a la Licence peut directement passer au secondaire comme professeur même s’il a été recruté au primaire. Une troisième remarque est qu’au lieu d’un concours professionnel avant pour aller faire deux ans à l’école et perdre ces indemnités avant de revenir en A3, tous les enseignants en B feront juste faire un examen pour être classé en A3. Du coup, en passant en A3, c’est l’âge de départ à la retraite aussi qui passe à 60 ans. On observe également qu’il n’y aura qu’un seul corps d’encadrement, c’est-à-dire les Inspecteurs de l’enseignement primaire, et cela consacre la suppression des Instituteurs principaux (IP) et des Conseillers Pédagogiques Itinérants (CPI). Alors, pour les IP existants au lieu de quatre ans pour aller en A1, c’est- à-dire en passant par CPI, ils ne feront que deux ans pour passer en A1. Quant aux CPI, au lieu de deux ans ils ne feront qu’une année.

Pour diriger un établissement, la porte ne sera plus ouverte à n’importe quel venu. Deux nouveaux corps ont été créés; celui des Administrateurs des lycées et collèges classé en PC et celui des Administrateurs principaux des lycées et collèges, classé en PB. Ainsi les professeurs certifiés des lycées et collèges, les Conseillers d’orientation scolaire et professionnelle ainsi que les Conseillers d’éducation pourront accéder au corps d’Administrateurs des lycées et collèges par concours professionnel. Les enseignants du primaire pourront donc également accéder à ce corps, puisqu’ils peuvent devenir professeurs certifiés des lycées et collèges s’ils ont la licence.

Un autre corps qui a été créé est celui de Professeur agrégé de l’enseignement secondaire, ouvert aux CAPES pour aller en catégorie PC ou en direct pour ceux qui ont des Masters pour enseigner dans les classes préparatoires, les lycées scientifiques ou d’Excellence. Il est à noter également que de par le passé, pour un enseignant du primaire, il lui fallait 25 ans pour aller en A1. Le statut valorisant indique qu’il lui en faudra seulement 10 ans. Beaucoup d’autres aspects ressortent, mais il faudra une lecture très pointue du décret pour en découvrir les contours.

Aimé NABALOUM
Ecrit par
Aimé NABALOUM
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Aimé NABALOUM Ecrit par Aimé NABALOUM

Nous suivre sur…