ELECTION DU PRESIDENT DE LA FBF : Lazare Banssé et Sita Sangaré contre Amado Traoré ?

L’actuelle équipe dirigeante de la Fédération burkinabè de football (FBF) est en fin de mission. C’est connu. La campagne pour l’élection de la nouvelle équipe sera bientôt officiellement lancée. Là aussi, c’est connu. Mais, ce qui est inconnu pour l’instant, c’est dans quelles conditions la campagne va se mener et qui remportera ces élections, puisque déjà, les arguments et les armes s’aiguisent. Cette précampagne fait déjà rage. Les tractations pour les ralliements sont houleuses. L’une des attractions de cet échauffement d’avant match, les présidents de ligues régionales en générale et du Centre-Sud en particulier. Celui-ci s’affiche comme acquis à la cause du candidat Amado Traoré. Lazare Banssé fait des mains et des pieds pour l’avoir. Comment ? Pourquoi ?

De mémoire de Burkinabè et depuis 1959, selon des avertis, rarement une course à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF) n’aura provoqué autant d’engouement et de tiraillements. Selon un fin observateur du football burkinabè, ce qui est donné d’observer ne s’était jamais produit. Elles sont éminemment historiques ces envolées verbales vers la campagne et l’élection du nouveau président de la FBF. Au fur et à mesure que la date des élections (prévues pour le 22 août 2020) avance, c’est à qui mieux mieux pour avoir la bénédiction des électeurs.

Selon des informations en notre possession, le président de la ligue du Centre-Sud (Manga) ferait l’objet de pressions et de menaces de la part de l’équipe du candidat Lazare Banssé afin qu’il se rallie. Toujours, selon les mêmes sources, une fois ce président de ligue élu, une délégation de l’équipe de Lazare Banssé se serait rendue à Manga à la rencontre du président de la ligue de cette région. Objectif : avoir le parrainage de ce dernier. Malheureusement, il ne donnera pas son quitus à la délégation. Les membres présumés de cette délégation ont été contactés : Lazare Banssé, Frédéric Ouédraogo, Sita Sangaré. Ces derniers nient avoir mis les pieds à Manga. Ils sont catégoriques. La main sur le cœur, certains estiment qu’il s’agit de fausses informations. Quant au président de la ligue que la délégation aurait rencontré à Manga, ce dernier souhaite ne rien dire à propos.

Toujours est-il que selon nos sources, des propositions alléchantes aurait été fait au jeune président de ligue. Mais ce sera peine perdue. Dès lors, il faut passer à autre chose. Par personnes interposées, le jeune président de la Ligue de Manga continue de recevoir des appels afin d’avoir son ok au profit de Banssé. Mais toujours rien.

L’on apprend également que le jeune président est invité à Ouagadougou pour rencontrer le candidat Lazare Banssé himself. Selon ce dernier, cette rencontre visait à avoir la position exacte du président de la ligue de Manga après son élection à ce poste. Mais pour le président de la ligue, Lazare Banssé souhaitait clairement qu’il le soutienne. Et c’est toujours une réponse négative qu’il recevra. Il n’est pas prêt pour Banssé. La rencontre va se terminer en queue de poisson. Alors, il décide de retourner dans son Manga. Mais, il va devoir attendre, puisqu’il va recevoir un coup de fil qui va chambouler son programme. Le coup de fil l’invitait à aller rencontrer l’actuel président de la FBF, le Colonel Sita Sangaré. C’est un véhicule qui le rejoindra pour l’embarquer en direction du président de la FBF. Une fois en présence du président Sangaré, c’est le même refrain, à savoir soutenir la candidature de Lazare Banssé. Et ce sera un nième non catégorique.

Mais le jeune président de la ligue n’est pas au bout de ses surprises. Avant la fin de l’entretien, ils seront rejoints par le candidat Lazare Banssé à nouveau. Puis les discussions recommencent. Peine perdue ! Ils n’obtiendront pas une réponse positive. La cour assidue ne porte pas de fruits. Selon certaines personnes ressources, les propositions sont allées crescendo sans que Lazare Banssé ne puisse en tirer profit. Et ce n’est pas tout !

Et cet appel venu des USA ! Toujours en vue de faire comprendre au président de la ligue de Manga qu’il devrait être du côté de Lazare Banssé, il reçoit un appel des Etats-Unis. Un compatriote qui y réside, très loquace, a usé de tous ses arguments pour faire changer d’avis au président de la ligue. Des propositions de soutenir son programme en passant par des propositions d’offres du matériel et des dispositifs sportifs pour la région, jusqu’à des propositions d’engagements écrits, il aura tout tenté lui aussi. Des intimidations transparaissent en filigrane. En clair, pour ce dernier, si le président de la ligue ne choisit pas le camp de Banssé, il pourrait être victime de son choix plus tard. Le Burkinabè des USA lui demande de faire «un bon choix».

En plus, il se vante d’avoir un membre de sa famille dans l’équipe de Sita Sangaré, d’avoir été le bon fonctionnaire des Sports dans la région de Manga, etc.

Selon Lazare Banssé, à propos de pressions, il n’en est rien. Il explique que le jeune président de la ligue de Manga était un candidat de son camp avant d’être élu président de ligue. Son équipe aurait même travaillé à le faire élire à ce poste. Mais le président de la ligue ne l’entend de cette oreille. Pour lui, si quelqu’un a fait comprendre à l’équipe de Lazare Banssé que lui il est de leur côté, cela n’engage qu’eux. Il dit n’avoir été candidat de personne et s’est fait élire avec son programme. Dans la foulée, une réunion des présidents de ligue a été organisée à Koudougou par l’équipe de Lazare Banssé. A cette réunion, l’équipe de Banssé prend le soin d’inviter le président de la ligue de Manga. Elle passe par le Directeur de cabinet du président de la FBF pour ce faire. A cette réunion, le président de la ligue de Manga ne prend pas part au prétexte que son programme ne lui permettait pas d’y être.

Sita Sangaré, soutien de Lazare Bansé ?

Il ne le cache pas. Mieux, selon lui, rien ne lui interdit de soutenir un candidat, à la seule condition de ne point utiliser les moyens de la Fédération à cette fin. Contacté, le Colonel Sita Sangaré fait comprendre qu’il est de bon ton qu’en tant que président sortant, il puisse accompagner le candidat qui est à même de poursuivre son œuvre. Quant à la rencontre à Ouagadougou, le président sortant ne nie pas. Il ajoute que cela entre dans le cadre des actions pour avoir justement l’accompagnement des ligues, ne serait-ce qu’exposer au président de la ligue du Centre-Sud le programme du candidat Bansé. Le concernant, il a besoin d’un minimum de stabilité et de continuité à la FBF afin de construire le football burkinabè. Malheureusement, «les gens ont politisé la chose» et «ils ne veulent que casser du Sita Sangaré».

En clair, la ville de Manga reçoit les matchs du club d’Amado Traoré, le Majestic FC. De ce fait, le nouveau président proche d’Amado Traoré pourrait lui accorde son soutien aux élections. Ce qui explique cette cour assidue de Lazare Bansé. Mais pour l’équipe d’Amado Traoré, ce sont des comportements de bas étage et plein d’autres pratiques déloyales depuis l’élection des présidents de ligue qui les convainquent que Sita Sangaré  manœuvre pour Lazare Banssé depuis longtemps. Affaire à suivre ! Il convient de noter qu’en plus de ces deux candidats 4 autres prétendants au poste de Président de la FBF sont dans les startingblocks.

Aimé NABALOUM
Ecrit par
Aimé NABALOUM
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Aimé NABALOUM Ecrit par Aimé NABALOUM

Nous suivre sur…