newton ahmed barry

ENROLEMENT DES BURKINABE DE L’EXTERIEUR : Les compatriotes pas trop emballés

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a animé, le 21 janvier 2020, une conférence de presse pour faire le point de l’enrôlement des  Burkinabè de  l’extérieur. Le bilan partiel décliné par Newton Ahmed Barry, président de la CENI, est nettement en deçà des attentes, malgré toute la batterie de mesures prises. Le président de la CENI n’est pas passé par quatre chemins pour dire sa déception.

L’opération de constitution du fichier électoral des Burkinabè vivant à l’extérieur, prévue pour se tenir du 04 au 26 janvier 2020, annonce des résultats inquiétants. Au 17e jour de l’opération (sur 23 prévus), le bilan présenté par le président de la CENI a sonné comme une surprise générale, tant l’intérêt porté par la classe politique et surtout les Burkinabè de l’extérieur à la question avait suscité de fortes attentes en termes de nombre d’inscrits. 14.185 personnes, c’est le nombre total de Burkinabé enrôlés, soient 3.348 personnes en Côte d’Ivoire, 381 au Ghana, 953 au Mali, 296 aux USA, 263 en France, 924 personnes enrôlés en Italie.

Avec ce résultat à 6 jours de la fin de l’opération, il est fort à craindre que la question électorale ne soit seulement l’apanage des Burkinabè de l’intérieur. Dans la première semaine de l’opération, confie le président, le manque d’affluence les a amenés à remercier une partie des 800 opérateurs de kits, initialement recrutés pour servir à l’extérieur, parce qu’elle envisageait 1,5 à 2,5 millions de Burkinabè à enrôler.

Toujours est-il que le président de la CENI confie que son institution a fait tout le possible pour que cette première expérience soit une réussite. «Depuis 2 ans, nous sommes en campagne pour l’enrôlement des Burkinabè de l’extérieur», précise-t-il. Cela a consisté à déployer plusieurs activités de communication et de sensibilisation et même de plaidoyer dans les pays devant abriter l’opération. A en croire Newton Ahmed Barry, c’est dans cette veine que la CENI, à travers ces commissaires, a sillonné les pays devant abriter l’opération pour informer les Burkinabè vivant à l’extérieur sur le chronogramme de l’enrôlement. Aussi, a-t-elle rencontré les forces vives à l’étranger, des associations, la classe politique et même s’est déplacée dans les états-majors des partis politiques à l’extérieur. A chacune de ces occasions, en plus du chronogramme de l’opération d’enrôlement, il a été porté à la connaissance des acteurs, les documents exigés pour se faire enrôler et la condition préalable d’immatriculation, soit à l’Ambassade, soit au Consulat, les informations pratiques sur le dispositif organisationnel et technique.

Ainsi, l’ensemble des acteurs étaient informés du début de l’opération d’enrôlement et des conditions à eux exigées pour pouvoir y prendre part. Après cette phase de constitution du fichier électoral et guidée par les conclusions du dialogue politique mené en juillet 2019, la CENI veut mettre le cap sur la révision en interne du fichier. C’est dans ce contexte que le président de la  CENI appelle les Burkinabè de l’intérieur, âgés de 18 ans maintenant ou à la date du scrutin à se munir de leur carte d’identité ou de leur passeport ordinaire en cours de validité à prendre d’assaut les zones d’enrôlement à partir du 10 février 2020.

*********

La part de  difficultés de  la CENI

L’opération d’enrôlement des Burkinabè de l’extérieur a commencé le 04 janvier dans la plupart des Ambassades et Cconsulats. Seules 4 Ambassades ont connu du retard dans le processus. L’explication donnée est que les kits de la CENI n’ont pas été acceptés à certains aéroports. C’est le cas des Etats-Unis, de l’Arabie Saoudite, de l’Allemagne et du Canada. Et ce, malgré le fait que les matériels de la CENI sont acheminés sous le sceau de la valise diplomatique. Mais à la date du 21 janvier, rassure le président, à part l’Arabie Saoudite qui est toujours en attente de démarrage, le processus a commencé partout.

SZ

Avatar
Ecrit par
Le Reporter
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Avatar Ecrit par Le Reporter

Nous suivre sur…