Hommage à la communauté éducative !

L’année scolaire 2018-2019 est en train de tirer sa révérence malgré les turbulences ! Sauf tremblement de terre, l’année scolaire pourrait se terminer dans quelques semaines avec le début, cette semaine, des examens scolaires. Au cours des neuf mois passés, les sacrifices ont été nombreux et même ultimes pour beaucoup. Des enseignants ont été arrachés à l’affection de leurs élèves. Certains élèves ont souffert des manques de cours avec le tableau noir comme seul interlocuteur pendant des jours.

D’autres ont été fauchés par la maladie et même les camions « tueurs » ont endeuillé. Saluons tous victorieusement non seulement la mémoire des soldats de l’éducation tombés cette année, mais aussi celle des élèves qui vont manquer au combat commun pour un meilleur Burkina ! Reposez en paix !

Au moment où le corps enseignant obtient de haute lutte son « statut valorisant », c’est bien l’heure pour toute la communauté éducative de passer à l’échelle en se dotant d’un système éducatif lui-même valorisant. Il faudra courageusement mettre un terme aux politiques éducatives hasardeuses et improductives qui tirent le pays vers le bas. Un statut valorisant sans un système éducatif bien posé ne conduira qu’à des regrets et des retards pour tout le monde. Il est vrai, les défis sont énormes pour le pays, tiraillé de toutes parts, mais bâtir un système éducatif fort devrait être la vraie lutte, celle qui est faite pour les générations futures.

C’est donc le premier défi à relever pour être à l’abri des conséquences de l’obscurantisme. Mais pour y parvenir, il faudra une bonne gouvernance d’ensemble du pays afin d’éviter de mettre tous les Burkinabè en danger. Cela doit être la prochaine lutte. Pensons-y

Aimé NABALOUM
Ecrit par
Aimé NABALOUM
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Aimé NABALOUM Ecrit par Aimé NABALOUM

Nous suivre sur…