L’aplaventrisme des entreprises aux Infrastructures

Il y a peu, un groupe d’entrepreneurs évoluant dans les BTP s’est rendu chez le ministre des Infrastructures. Leur objectif, dire infiniment merci au ministre Eric Bougouma de leur avoir donné des marchés. Il est difficile de comprendre un tel comportement de personnes à la tête d’entreprises qui se disent sérieuses. Si tant est qu’elles dirigent des entreprises à la hauteur des missions qui pourraient leur être confiées, qu’est-ce qui justifie cette démarche ? Rien ! Absolument rien. Dans la savane burkinabè, il est dit que qui dit merci à un bienfaiteur s’attend à d’autres gratifications ? Si ce n’est cela qui justifie leur démarche, espérer encore que le « patron » laisse des miettes tomber sous la table pour les « galeux », il faudrait encore que ces entreprises trouvent d’autres arguments convaincants.

Et quand on dit merci à un bienfaiteur, la sagesse voudrait qu’on n’y parte pas les mains vides. Alors, eux, sont-ils partis les mains vides pour dire leur merci ? Ou entendent-ils réserver ce merci aux élections à venir? Le ministre des Infrastructures leur a-t-il fait des faveurs avec ces marchés? Cet aplaventrisme de mauvais aloi doit cesser. Pour paraphraser l’autre, c’est la qualité de ton boulot qui devrait te donner des marchés ; pas les merci patron. Mais hélas ! Ici, c’est le Faso et on ne mange pas les merci en plus. Il faut que ça cesse cette forme de quémander.

Aimé NABALOUM
Ecrit par
Aimé NABALOUM
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Aimé NABALOUM Ecrit par Aimé NABALOUM

Nous suivre sur…