ombre

Le retour des démons !

Qui a tenté d’assassiner le Secrétaire général adjoint de l’Alliance Police nationale (APN) et pourquoi? Qui a tué les deux leaders de l’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) du Yagha et pour quoi ? Qui en veut à Hama Barry, militant de l’ODJ de Kaïbo, et pourquoi ? Qui a tué le président de la Ligue des consommateurs section Kadiogo, Serge Horace Bambara ? Les terroristes? Ce n’est pas convaincant ! Qui a tué le chargé de communication des investisseurs en trading ? Les circonstances sont suffisamment floues et appellent à des interrogations légitimes. Qui a tabassé le jeune Madi Ouédraogo, l’activiste politique, et pourquoi ? Les Burkinabè ont-ils décidé de passer leurs contradicteurs par les armes ? En tous les cas, il y a de la violence dans l’air. Ça ne sent pas bon et il faut très vite arrêter cette montée de la violence. Serait-ce le retour des vieux démons ? Gageons que ce ne soit pas le cas.

Malheureusement, le contexte ressemble rageusement à une époque où des Burkinabè avaient opté pour l’élimination physique de ceux qui ne pensaient pas comme eux. Conséquence, certains étaient entrés dans une clandestinité s’ils n’ont pas fui leur propre pays. Cette époque doit être enterrée et personne ne devrait encore avoir, même à l’esprit, qu’il peut s’en prendre à un autre Burkinabè juste pour régler un différend. Comme disait Salluste dans la Guerre de Jugurtha, «vouloir s’imposer à ces concitoyens par la violence, c’est toujours chose odieuse, même si l’on se donne pour but de réformer des abus», aucune violence n’est justifiée. Les Burkinabè doivent faire très attention. Le précipice n’est jamais loin.

Aimé NABALOUM
Ecrit par
Aimé NABALOUM
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Aimé NABALOUM Ecrit par Aimé NABALOUM

Nous suivre sur…