LITTERATURE: La Génération, je connais mes droits à la loupe de Dr Pierre Millogo

L’idée que la famille est une cellule de base de la société est une réalité bien vivante au Burkina. Au-delà de la consécration de ce principe par les textes
juridiques nationaux tels le Code des personnes et de la famille, par exemple, il s’agit d’un principe qui est pris en compte dans le vécu quotidien des populations burkinabè. Cependant, depuis plusieurs années, on assiste à une tendance régressive du système éducatif, en général, caractérisé par des crises à répétition dans le milieu scolaire et estudiantin notamment.

Au-delà de ces questions et situations qui interpellent, se trouve posée bien entendue la question éducative dans le cadre plus global de la famille, voire de la société burkinabè. L’objet de cet ouvrage est de démontrer que contrairement à une idée répandue dans le milieu scolaire, estudiantin, familial et voire populaire, les enfants ont, certes, des droits étendus mais
corrélativement, ils ont des devoirs au moins tout aussi étendus et le respect de ces différentes prérogatives et obligations devrait permettre de redorer le système éducatif burkinabè autant dans le cadre familial, scolaire qu’universitaire.

Avatar
Ecrit par
Le Reporter
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Avatar Ecrit par Le Reporter