LONAB : 25 millions FCFA détournés à des fins personnelles

La Cour des comptes a rendu public son rapport d’activités 2019. Il est articulé autour du contrôle des opérations de l’Etat, le contrôle des opérations des collectivités territoriales et le contrôle des entreprises publiques. Globalement, le rapport révèle des irrégularités dans la gestion de certains services publics. La LONAB s’est très mal illustrée.

Au titre du contrôle des opérations de l’Etat, le rapport a porté, entre autres, sur la gestion du Centre hospitalier régional de Koudougou (CHR-KDG). Le rapport fait cas de nombreuses insuffisances constatées dans le fonctionnement administratif et financier du CHR. La Cour des comptes a révélé l’inexistence d’un contrat d’objectifs adressé au Directeur général du Centre hospitalier régional, l’absence d’un dispositif formalisé de maîtrise des risques, la non- systématisation des activités de contrôle, l’inexistence d’une structure d’accueil, de renseignements et d’orientation des usagers, l’absence de garantie de bonne exécution dans les dossiers de marchés
contrôlés de 2017 et de 2018.

On note aussi le dysfonctionnement dans l’approvisionnement et les mauvaises conditions de stockage et de conservation des produits et consommables pharmaceutiques. Pour ce qui est du contrôle des opérations des collectivités territoriales, le contrôle a porté sur la gestion du Conseil régional du Centre-Est et de la Commune
urbaine de Koupéla. Ce contrôle a porté sur l’organisation, le fonctionnement et la gestion administrative et financière. Les insuffisances relevées sont, entre autres, l’absence d’évaluation du personnel, l’absence de plan régional et communal de développement, l’absence de programme annuel d’activités et de rapport d’activités, la non-tenue des registres comptables de l’ordonnateur, la non-tenue du registre des délibérations, la non-tenue du livre journal d’inventaire, l’inexistence et/ou l’invalidité de Plans de passation des marchés (PPM).

Au niveau du contrôle des entreprises publiques, la Cour des comptes s’est intéressée à la gestion de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) et de la Loterie nationale burkinabè (LONAB). Le contrôle de la CCI-BF et de la LONAB a porté sur les exercices de 2014 à 2016. L’inadéquation de l’organigramme au niveau central et au niveau déconcentré, la non-mise à jour du manuel de procédures, l’absence d’un code d’éthique et de déontologie et d’une cartographie des risques, la forte concentration du pouvoir de signature, l’absence de cadre de concertation, l’absence d’un plan de recrutement du personnel, les irrégularités dans la gestion des frais de mission, l’insuffisance des capacités de maintenance du parc des terminaux de la LONAB, l’absence de plan de formation
du personnel, l’absence de plan de carrière et le traitement non équitable des demandes de reclassement du personnel sont, entre autres, les manquements de gestion soulevés par la Cour.

Au niveau du suivi des financements accordés pour l’exécution de certains investissements opérés par la LONAB, la Cour a révélé de graves manquements dans sa gestion. En effet, elle a constaté que certains financements de la LONAB ont été utilisés à des fins autres que leur destination initiale. A titre illustratif, la Cour rapporte que suivant un protocole d’accord en date du 26 octobre 2015, la LONAB a octroyé la somme de vingt-cinq millions FCFA à la radio Sireimbai pour l’installation de plaques solaires afin d’alimenter la radio. En contrepartie de ce financement, la radio devrait diffuser des communiqués de la LONAB dans sa zone de diffusion afin de sensibiliser les populations.

Les investigations menées par la Cour sur le site ont permis de révéler que non seulement la radio avait été installée dans la ferme du promoteur, mais n’émettait plus. Mieux, les plaques solaires acquises sur financement de la LONAB ont été utilisées pour l’alimentation de la ferme. Le rapport a donc conclu qu’il s’agissait d’un détournement de fonds à des fins personnelles.

Avatar
Ecrit par
Salifou OUEDRAOGO
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Avatar Ecrit par Salifou OUEDRAOGO