ombre

Nominations de chargés de missions: ce que disent les textes

ombreS’il y a des sujets objets de débats à l’issue des hebdomadaires Conseils des ministres ces dernières semaines, c’est bien les nominations, notamment celles de chargés de missions. Si elles créent joie et satisfaction, chez certains qui y voient la promotion d’une catégorie de personnes (les jeunes), c’est l’étonnement, la grogne chez d’autres qui jugent que certains des nominés ne répondent pas aux critères. Que disent les textes ?

Au paragraphe 4, ”les chargés de missions” du décret N°2016-027/PRES/PM/SGGCM portant organisation-type des départements ministériels, l’article 11 stipule : «Les chargés de missions sont des hauts cadres de l’Administration publique, ayant occupé de hautes fonctions politiques et/ou administratives et qui sont en fin de mission. Ils dépendent directement du ministre et exécutent toutes missions qu’il leur confie. Les chargés de missions sont nommés par décret pris en Conseil des ministres sur proposition du ministre et sont placés hors hiérarchie. Ils bénéficient des mêmes indemnités que les chargés de missions du Premier ministre ». «Ce qui vaut pour les ministères vaut pour la Présidence et avec plus d’exigence!», nous dira un averti de ces questions.

A l’issue de certains comptes rendus de Conseils de ministres, des voix se sont élevées pour dénoncer du copinage dans certaines nominations à la présidence. Pour les plaignants, des nominations de personnes n’ayant pas de numéro matricule, qui ne remplissent pas le critère ‘’cadre de la fonction publique’’, ou encore n’auraient pas un ‘’minimum de diplômes’’ relèvent plutôt un caractère ‘’non sérieux’’ des dites nominations.

A cet effet, le décret n°2016 -2099/PRES portant organisation des services de la Présidence du Faso stipule que «Les chargés de mission sont nommés par décret pris en Conseil des ministres. Leurs attributions sont définies par arrêté présidentiel». Pas d’autre précision donc sur les critères de nomination des chargés de mission. En plus, ces arrêtés dont il est question et qui relèvent de la Présidence ne sont accessibles, apprend-on.

*********************************************

L’organigramme de Kosyam serait-il top secret?

Dur, dur d’avoir un simple organigramme de la Présidence du Faso. D’abord, sur le site de la Présidence, censé être en mesure de donner ce type d’informations, les recherches ne permettent pas d’avoir des informations relatives au sujet. Un premier appel à la Direction de la communication, on s’entendra dire d’envoyer une demande au Directeur de cabinet du président afin que ce dernier donne son avis favorable pour avoir le document. ‘’Pourquoi vous voulez l’organigramme, c’est pour quoi”, ”il faudrait qu’on le sache”, telles sont, entre autres, les questions du Directeur de la communication, lorsque nous l’avons relancé. L’organigramme de Kosyam serait-il devenu top secret ? Tout ça pour un organigramme ? Est-on tenté de se poser comme questions.

Avatar
Ecrit par
Le Reporter
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Avatar Ecrit par Le Reporter

Nous suivre sur…