Orodara: faut-il encore d’autres morts… ?

Les évènements malheureux ayant opposé policiers et jeunes de Orodara, courant janvier dernier et coûté la vie à plusieurs personnes, n’ont visiblement pas instruit suffisamment les uns et les autres. Tout se passe comme si l’on voudrait qu’il y ait
encore d’autres incidents malheureux avant de prendre certaines mesures pour conjurer le triste sort qui n’a vraisemblablement pas fini de guetter la localité. Il est évident, en écoutant les témoignages croisés sur lesdits évènements, que les torts sont partagés entre les deux camps. Si on peut reprocher aux jeunes à la base de la manifestation de colère ayant débouché sur la tuerie d’avoir poussé loin l’incivisme, la police aussi ne saurait être sans reproche dans la survenue de ces tristes évènements. C’est à la limite si elle n’avait pas poussé les jeunes à la faute afin d’ouvrir le feu sur eux. La police aurait été maintes fois saisie au sujet des activités jugées peu recommandables du commerçant qui est à la base de cette situation, sans qu’elle ne fasse quoi que ce soit pour y mettre fin. Jusqu’à ce que l’intéressé commette le pire et qu’il aille trouver refuge à la police…

Il est évident qu’après ces évènements, même si un calme apparent règne sur la cité, il
n‘en demeure pas moins que la tension reste latente et les rancœurs toujours très vives, surtout au sein des jeunes ayant subi l’équipée meurtrière de la police. La moindre des choses en pareilles circonstances, surtout dans un souci d’apaisement, aurait été une mutation des différents éléments de la police en poste dans cette ville. Cela aurait eu l’avantage de faire oublier, d’atténuer quelque peu les rancœurs et contribuer à panser rapidement les plaies ainsi ouvertes. Malheureusement, les mêmes éléments continuent d’officier à leur poste, toute chose qui ne manque pas d’entretenir l’animosité au sein des jeunes qui vivent cela comme une façon de les narguer, même quand la police est dans son rôle traditionnel. C’est ainsi qu’un simple contrôle de routine effectué par les policiers a failli, apprend-on, dégénérer encore en rixes entre jeunes et policiers dans la localité. Vivement que la sagesse revienne dans cette paisible partie du pays

Y. Ladji BAMA
Ecrit par
Y. Ladji BAMA

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc rhoncus sagittis tortor, a posuere tellus cursus suscipit. Pellentesque euismod aliquam lectus vel aliquet.

Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Y. Ladji BAMA Ecrit par Y. Ladji BAMA

Nous suivre sur…