PRIX DE LA LUTTE ANTI-CORRUPTION DU REN-LAC : Le Reporter remporte le 1er prix en presse écrite

Le Réseau national de Lutte anti-corruption (REN-LAC) a tenu ce 28 mai 2020, son assemblée générale ordinaire. L’occasion a été saisie par les membres de cette organisation de la société civile spécialisée dans la traque de la corruption de faire le bilan de leurs activités. Aussi, la proclamation du prix de lutte anti-corruption des journalistes a été faite. Notre journaliste, Aimé Nabaloum, a reçu le premier prix dans la catégorie presse écrite.

La fin de l’assemblée générale 2020 du Réseau national de Lutte anti-corruption (REN-LAC) est intervenue ce 28 mai 2020 dans un contexte où l’actualité est marquée par l’arrestation de l’ancien ministre de la Défense nationale, Jean Claude Bouda, soupçonné de délit d’apparence, d’enrichissement illicite, de fausse déclaration d’intérêts et de patrimoine ainsi que de délit d’acceptation de cadeaux indus. En effet, le REN-LAC, ayant observé le train de vie et l’érection de la villa cossue de Manga, une villa qui appartient à l’ancien ministre, n’a pas hésité à demander au Parquet d’investiguer. Ces investigations semblent avoir confirmé des faits dénoncés par le REN-LAC, d’où l’arrestation du ministre le 26 mai 2020.

Selon le Secrétaire exécutif du REN-LAC, Nacanabo Sagado, il ne faut pas aller vite en besogne. Certes, il faut saluer le fait que l’intéressé soit mis aux arrêts mais, le plus salutaire serait que le dossier suive son cours normal et que la vérité réclamée soit connue. Puis de se demander, qui sait si le dossier Bouda ne connaitra pas le même sort que d’autres dossiers emblématiques en souffrance. La plainte a été reçue et mieux, d’autres infractions semblent avoir été trouvées au cours des enquêtes.

L’autre fait marquant de la 20e Assemblée générale du Réseau a été la remise du prix de lutte anti-corruption (PLAC) édition 2019. Le jury, en dévoilant les  lauréats, a consacré Aimé Nabaloum de notre Rédaction avec le premier prix de la catégorie presse écrite. Le deuxième prix est revenu à Lomoussa Bazoun de Courrier confidentiel, ainsi que le 3e prix pour le même journal avec Hervé d’Africk et Abraham Touré. Dans la catégorie radio, c’est Boniface Zagré de la Radio Unitas de Diébougou qui remporte le premier prix. Pour le REN-LAC, les prix sont une forme d’encouragement à la pratique de l’investigation journalistique et participe à la saine émulation dans le corps. 90 articles ont été enregistrés en presse écrite par le jury et trois grands reportages en radiodiffusion.

Avatar
Ecrit par
Le Reporter
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Avatar Ecrit par Le Reporter

Nous suivre sur…