justice bf

Tous pas égaux devant la Justice !

Au-delà des grands principes énoncés, les réalités du terrain montrent combien certaines dispositions essentielles des lois, y compris la loi fondamentale, ne sont que de vains mots. C’est le cas de cette disposition consistant à dire que tous les
Burkinabè sont égaux devant la loi, donc devant la Justice. Pour s’en rendre compte,
pas besoin d’aller chercher loin. Il suffit de faire un tour à une audience dans un tribunal. Dans un pays où la grande majorité des citoyens ne savent ni lire ni écrire en français, il est très courant de voir des audiences se tenir sans un seul interprète dans la salle. Et lorsqu’un justiciable se présente à la barre et ne peut pas faire entendre sa
cause en français, c’est en ce moment que les pauvres juges vont recourir à des acrobaties souvent bien risibles pour en pallier. Des volontaires seront demandés, séance tenante, dans l’assistance, pour jouer ce rôle d’interprète. Cela, sans en avoir la moindre qualification ni qualité. Inutile de dire que dans bien des cas, ces interprètes de fortune ne sont pas à la hauteur de la tâche. On le constate souvent à travers les écarts incommensurables entre ce que le justiciable dit et ce qu’ils rapportent au tribunal.

Cela, même dans les procès au pénal, où souvent, l’infortuné justiciable risque gros. Et c’est dans ces circonstances que bien des personnes peuvent se retrouver à purger
indûment des peines à la Maison d’arrêt ; non pas parce qu’ils sont coupables, mais
tout simplement parce que leur cause n’aura pas été réellement entendue, du fait de
la barrière linguistique. Pendant ce temps, parce qu’ils savent bien manier la langue de Molière, d’autres arrivent à se tirer d’affaire. Peut-on réellement parler d’égalité devant la Justice dans ces circonstances ? Avouons que non. Et les autorités judiciaires de ce pays devraient consentir plus d’efforts pour garantir un minimum d’égalité aux citoyens à ce niveau. Car c’est souvent avec le cœur en peine que l’on assiste à certaines scènes devant les tribunaux de ce pays où certaines catégories de citoyens passent souvent pour être de véritables parias, dans l’indifférence générale. Cela est injuste. D’autant plus injuste que c’est dans l’institution judiciaire que cela se passe. Vivement le changement

Y. Ladji BAMA
Ecrit par
Y. Ladji BAMA

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc rhoncus sagittis tortor, a posuere tellus cursus suscipit. Pellentesque euismod aliquam lectus vel aliquet.

Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

commentaire
Y. Ladji BAMA Ecrit par Y. Ladji BAMA

Nous suivre sur…