population

Une alarmante jeunesse

Quand ils ne sont pas victimes, ils sont à l’origine de toutes les bassesses de ce pays. Les jeunes, en principe, ne devraient avoir d’yeux que l’exemplarité des aînés. Au Burkina Faso, les jeunes sont effectivement les yeux rivés sur ce que font leurs aînés, quel que soit le milieu.

Malheureusement, beaucoup de devanciers dans divers segments de la société, peinent à être des modèles. En conséquence, leur reflet offre à notre société, cette jeunesse désespérante et alarmante. En politique, c’est le comble. ’Incultes et sans fond dans les idées, les jeunes sont ces moutons qui bêlent parce que l’autre bêle. Là-bas, en politique, ils sont embarqués par leurs mentors comme des faire-valoir, abêtis et sans aucun repère qui ne soit à la merci du vent, des feuilles et du fric.

Dans les affaires, comme dirait l’autre, it’s a pity. La jeunesse, trop pressée, court mains et pieds liés dans les eaux boueuses de la corruption, des coups bas, des deals, de l’irrévérence et même de l’impolitesse parfois, sans se sentir redevable de quoi que ce soit. C’est le monde où tout est permis, où la malhonnêteté est la mère de tous les succès. L’actualité nationale nous le dévoile chaque jour encore un peu plus qu’ils sont nombreux ces jeunes lancés, soit en politique, soit dans les affaires, avec à l’esprit que la tricherie est leur arme fatale.

De ceux-là, la société burkinabè en souffrira. Mais gageons que la minorité battante inverse la tendance et remonte la pente de la dignité au pays des Hommes intègres ! Et il en existe, heureusement.

Aimé NABALOUM
Ecrit par
Aimé NABALOUM
Voir tous les articles
Ajoutez votre commentaire

Aimé NABALOUM Ecrit par Aimé NABALOUM

Nous suivre sur…